Nombre total de pages vues

jeudi 28 janvier 2010

"L'HISTOIRE DE L'AMOUR" Nicole Krauss

A New-York, Alma adolescente de Quatorze ans essaie de surmonter la mort de son père : elle cherche la solution dans un livre traduit de l'espagnol dont l'héroïne porte son prénom.
Un octogénaire, Leo Gursky, qui a échappé à l'holocauste réssuscite la Pologne de son enfance et son amour perdu...
Au Chili Zvi Litvinoff, exilé polonais écrit un roman
Analyse des sentiments : l'amour, le deuil, la nostalgie...un livre construit comme un labyrinthe, la lectrice que je suis se perd, se cogne, revient sur ses pas, relit...trois romans dans le roman, truffés de yiddish...

samedi 23 janvier 2010

LE CARRE DE LA VENGEANCE de Pieter Aspe



Pieter Aspe est un écrivain belge le titre original est "Het vierkant van de wraak" paru en 1995. Ce polar a connu un immense succès. L'action se situe à Bruges, ville mythique...dont l'atmosphère particulière est restituée par l'auteur qui connaît bien sa ville. L'enquête est confiée au commissaire Van In ,amateur d'art, de cigares, de bières et de jolies femmes. L'enquête débute trop lentement, il faut 150 pages ( sur 377) pour entrer dans le polar...je regrette aussi des erreurs de documentation de la part de l'auteur, il parle du syndrome de Marsan au lieu de Marfan et plus grave il termine le polar en disant que ce syndrome ne suivient qu'en cas d'inceste ??? !!! Je suppose que ces erreurs ont échappées à la traductrice ?? Dommage j'aime que les polars soient précis en ce qui concerne les indices scientifiques...Néanmoins si vous souhaitez passer un moment de détente...
L'auteur a publié d'autres polars : "Chaos sur Bruges", "Les Masques de la nuit", "La quatrième forme de Satan"

mardi 5 janvier 2010

"CE QUE DOMINIQUE N'A PAS SU " Jacqueline Harpman



"Les Héros de romans ne meurent jamais, ils existent dans un univers défini par les mots du livre. Certains prétendent qu'ils sont enfermés dans un temps qui, trois jours ou trente ans, tourne en boucle et se répète de la première à la dernière page, mais que savent les humains ordinaires de leur propre réalité et comment discuteraient-ils de la mienne? Moi, Julie d'Orsel."
Le personnage de Julie est un personnage secondaire du roman d'Eugène Fromentin "Dominique" que J Harpman fait revivre ...elle donne le point de vue d'une femme "libre" du XIX°s.