Nombre total de pages vues

dimanche 22 novembre 2009

PATRICK MODIANO

Le 20/11/2009 sur Fr 2 : "LES GENS QUI PASSENT" le film de Alain Nahum d'après le roman de P. Modiano.( roman : "Un cirque qui passe").
Comment transposer les personnages de P. Modiano au cinéma? Garder le mystère des personnages...
En résumé : Paris 1960, Jean (17 ans) rencontre Marie (23 ans) à la sortie du Quai des Orfèbvres...la police enquête sur les agissements douteux du père de Jean qui a disparu. Le film a reçu le soutien et l'approbation de P. Modiano. Film noir : deux êtres perdus essaient de se sauver. L'interprétation est pourtant infidèle au roman, certains personnages sont noircis pour augmenter le mystère...

vendredi 20 novembre 2009

SIRI HUSTVEDT



Siri Hustvedt dédie ce roman à sa fille Sophie Auster. Une élégie en poésie grecque et latine est une pièce en vers formée d'hexamètres et de pentamètres alternés; c'est un poème lyrique dont le ton est le plus souvent tendre et triste, c'est un chant de deuil (Larousse).
Les thèmes chers à l'écrivaine : mémoire de l'immigration, secret de famille, quête de l'identité, la transmission, la mémoire, l'inconscient...tous  les personnages sont confrontés à la part la plus opaque de leur être sur fond de drame du 11 septembre.
Un roman fabuleux ! En le fermant j'ai déjà l'envie de le relire....

P. 330 "Nous avons tous des tiroirs secrets."
P.233 à propos de son père : "En devenant l'historien de son propre passé d'immigrant, il avait trouvé un moyen de revenir sans cesse chez lui. A l'instar d'innombrables neurologues, psychiatres et analystes que je connais, qui souffrent précisément des maux qu'ils espèrent guérir chez les autres, mon père avait apaisé...la plaie à vif qu'il portait en lui."
P.193 "Nos souvenirs sont constamment altérés par le présent, la mémoire n'est pas stable, elle est mutable."
P.112 "La mémoire ne prodigue ses cadeaux que si quelque chose, dans le présent, la stimule. Ce n'est pas un entrepôt d'images et de mots fixes, mais un réseau associatif dynamique dans le cerveau, jamais inactif et sujet à révision chaque fois que nous récupérons une image ou un mot du passé."

vendredi 13 novembre 2009

RENE HENOUMONT

Je lis "Un Regard distrait" paru en 2000. René Henoumont nous raconte les années 1940-1950 : l'histoire de cette génération qui veut oublier les années noires de la guerre; il le fait à travers deux personnages Agnès (dessinatrice de BD) et Julien (journaliste) qui rêve de devenir écrivain... les personnages n'ont pas d'épaisseur et semblent peu crédibles, je préfère  René Henoumont lorsqu'il nous décrit la nature ou ses souvenirs d'enfance... un livre bâclé?
J'ai beaucoup aimé " La Maison dans le Frêne".
RENE HENOUMONT : né à Liège en 1922 et mort à Steenkerque en septembre 2009.
Etudes d'art et d'archéologie, résistant.
Après la guerre, il travaille dans un quotidien de gauche né de la Résistance : "Le Monde du Travail "
1950 - 1953 il travaille à "La Meuse" : en 1952 il réalise une interview de G.Simenon de retour des USA.
Il travaille à l'INR et à la RTBF.
En 1959 il est engagé à l'hebdomadaire "Pourquoi Pas?" jusqu'à la disparition de l'hebdo en 1988.
Il écrit une chronique hebdomadaire dans le soir magazine .
http://soirmag.lesoir.be/actualite/ActuSM/2009-09-09/rene-henoumont-decede-726599.shtml

jeudi 5 novembre 2009

JEAN TEULE : Le Montespan



Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan a épousé la belle Françoise (Athenaïs) mais il est désargenté : pour offrir à sa belle une vie décente il part faire la guerre...les dettes s'accumulent, la belle plaît au roi (Louis XIV) et devient la favorite en titre...mais le marquis est amoureux de sa femme,  il veut la récupérer; il s'oppose par tous les moyens au pouvoir absolu.
Jean Teulé nous esquisse une fresque historique détaillée, picaresque : un roman "historique", truculent, la vie de ce cocu hors du commun pour l'époque, il poursuivra de sa haine le personnage le plus puissant du royaume.
J'ai beaucoup ri, Jean Teulé décrit avec minutie la vie ordinaire et la vie à la cour !!! ce n'est pas triste...l'hygiène, les moeurs...

Deces de l'ecrivain et journaliste Rene Henoumont

Deces de l'ecrivain et journaliste Rene Henoumont

RENE HENOUMONT

En furetant sur les blogs, j'apprends le décès de René Henoumont (87 ans) écrivain belge en septembre 2009. J'aime le personnage, haut en couleurs ! Ses combats, ses romans typiquement belges, ses chroniques dans la presse...
J'étais à l'étranger ainsi j'ai loupé cette information...